• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 15 août 2010

Archive pour le 15 août, 2010

50 ans d’histoire du Congo en un coup d’œil (1960-1975)

cinquantenaire.jpe 

« Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l’Histoire est la leçon la plus importante que l’histoire nous enseigne. » disait Aldous Huxley ( 1894-1963 grand écrivain anglais auteur de « Le meilleur des mondes » en 1948). 

Le 15 août 2010, le Congo Brazzaville célébre le cinquantenaire de son indépendance. A cette occasion le Comité national d’organisation nous relate quelques faits marquants de ces cinquante ans de vie politique, économique et sociale. Ce « bijou » de l’histoire nous est offert  afin de nous permettre de: 

1-    Connaître notre Histoire 

2-    Comprendre le cours de l’Histoire 

3-    Saisir le sens de l’Histoire pour  mieux se projeter dans les 50 années à venir.  

Jean-Jacques Blaise Pambou 

Année 1960  

- 15 août 1960 : proclamation officielle de l’indépendance de la République du Congo
Le ministre français des Affaires culturelles, André Malraux, représente le chef d’État français, le général Charles de Gaulle, à la cérémonie de proclamation de l’indépendance du Congo. La journée commence par un office religieux dans tous les lieux de culte. Le président Fulbert Youlou et le ministre André Malraux prennent part, dès 8h, à la messe célébrée par Mgr Michel Bernard, archevêque du Congo, en
la basilique Sainte-Anne. La cérémonie officielle se déroule au centre-ville de Brazzaville, vers l’ex-Congo-pharmacie.

(Lire la suite)

50 ans d’histoire du Congo en un coup d’œil (1975-1990)

cinquantenaire.jpe

Année 1976   

- 14 février 1976 : le Congo dénonce les conventions pétrolières
C’est le ministre des Mines et de l’énergie qui en informe, par courrier, les directions générales des sociétés Elf Congo et Agiprecherches de la décision prise par le gouvernement congolais. La lettre est aussi une invitation à ouvrir de nouvelles négociations, à partir du 19 février, pour déterminer les nouvelles bases de coopération.  

(Lire la suite)

50 ans d’histoire du Congo en un coup d’œil (1991-2000)

cinquantenaire.jpe

 Année 1991 - 25 février 1991 : ouverture de la Conférence nationale souveraine
«Enfin, elle est là, celle que tous attendaient et appelaient de leurs voeux. Sa tenue, le jour prévu, est déjà une grande victoire pour ceux qui ont foi en la vertu du dialogue», a dit l’abbé François de Paul Moundanga-Ibéni, porte-parole du présidium de supervision. Pour sa part, le chef de l’État, Denis Sassou Nguesso, dans son discours d’ouverture de la Conférence nationale souveraine (CNS), déclare: «En ce jour où, à sa manière, le Congo, dans sa diversité, va devoir répondre à cette exigence des temps, je salue les filles et fils du pays, venus de toutes les régions de la République et de l’étranger, pour s’investir, en ces lieux, dans la réflexion sur le devenir de notre nation, de votre nation. Soyez les bienvenus à ce débat qui doit être, pour l’honneur de notre peuple, celui de la responsabilité». Près de mille deux cents délégués représentant les partis politiques, ONG, fondations, associations, confessions religieuses, administrations et structures publiques, force de l’ordre et des individualités, y prennent part.

(Lire la suite)

50 ans d’histoire du Congo en un coup d’œil (2001-2010)

cinquantenaire.jpe 

Année 2001 

- 10 janvier 2001 : accident ferroviaire à Mvoungouti sur le CFCO Deux trains marchandises, l’un venant de Pointe-Noire et l’autre de Dolisie, entrent en collision à Mvoungouti. Bilan provisoire annoncé: trente-sept morts. Des témoins parlaient de soixante dix morts et de cinquante-trois blessés. Cet accident est connu sous le nom de «Mvoungouti 2».  

- 16 janvier 2001 : Jean-Claude, un ressortissant rwandais, milicien ayant combattu dans les rangs des supplétifs des Forces armées congolaises, ouvre le feu sur des gens vivant dans un même domicile que lui, à Poto-Poto, dans
la rue Paul Kamba. Sept personnes sont tuées dont le propriétaire du domicile et son épouse. Ce massacre dévoile la question complexe de la réinsertion des ex-combattants.

- 1er février 2001 : jusque-là évêque de Kinkala, Mgr Anatole Milandou est nommé archevêque de Brazzaville, par le pape Jean-Paul II, succédant ainsi à Mgr Barthélemy Batantu qui a pris sa retraite. 

- 17 mars 2001 : ouverture du dialogue national sans exclusive La c

(Lire la suite)

Des sapeurs aux hussards |
lilipokefan |
les maternelles menacées ! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | gojob59
| News101
| les sportifs de creissan