Interviews

ZENGA MAMBU  (mai 2010)

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Les Dépêches de Brazzaville  (juillet 2009)
Bulletin-Diaspora
Vendredi 10 Juillet 2009 à 11:00:00 
db30310
(Congo-Brazza, France

Élection présidentielle : Paris apporte sa voix au rendez-vous du 12 juillet Jean-Jacques Pambou est responsable de la sous-commission du Collectif de la diaspora pour la paix. Il lance un message depuis Paris avant de regagner Brazzaville. 

 Les Dépêches de Brazzaville (D.B.) : À la veille de l’élection présidentielle au Congo Brazzaville, quel message de mobilisation souhaitez-vous faire passer ?

Jean-Jacques Pambou (J-J.P) : L’histoire de notre pays, depuis 1958, a souvent été rythmée par des guerres fratricides dues aux soubresauts politiques. Très souvent, la haine a été au cœur de la compétition politique. Il faut que cela change. Mon message est donc le même que celui qui a mobilisé la diaspora congolaise venue en masse le 4 avril dernier à Paris, au Palais des Congrès, un message qui se traduit par un slogan adapté pour la circonstance : « nul n’entre au Congo s’il n’est pour la paix »… Que ce soient les candidats, les électeurs ou les observateurs accrédités, que chacun dépasse le militantisme partisan et qu’il se motive pour une démocratie apaisée. J’appartiens à cette société civile consciente de la préservation des acquis de la paix retrouvée dans notre pays.  

D.B. : Dimanche 12 juillet, comment doit se concrétiser cette conscientisation de la préservation des acquis de la paix retrouvée au Congo ?

J-J.P : Elle doit se concrétiser en trois actes importants : primo, se rendre en masse dans les bureaux de vote respectifs ; secundo, bannir la haine de nos mémoires ; tertio, vivre un scrutin à la hauteur des attentes des populations qui refusent de vivre de nouvelles tragédies. Pour ma part, je lance le vibrant appel à tous mes compatriotes de se rendre aux urnes afin d’être les acteurs de leur propre histoire et qu’ils mettent ainsi un terme à ces temps de barbarie et de haine. 

D.B. : Vous lancez votre appel depuis Paris. Comptez-vous vous rendre au Congo pour remplir votre devoir civique ?

J-J.P : De Paris, la diaspora congolaise se contente de commenter à tort et à travers les faits politiques vécus par nos compatriotes. Je me rends à Brazzaville pour vivre les réalités sur place. Ce sera l’occasion de porter ma voix en faveur de Denis Sassou N’Guesso, le seul candidat capable de sortir le pays de l’immobilisme, de le moderniser et d’assurer la stabilité aussi bien nationale que sous-régionale. 

Propos recueillis par Marie Alfred Ngoma 

   Siège: Les Manguiers, 84 avenue Paul Doumer, Brazzaville, République du Congo – Bureaux en Europe: 38 rue Vaneau, Paris 7ème, France – Bureaux aux Etats-Unis : 1250 24th Street, Washington DC 20037 – Tél. : + 33 (1) 45 51 09 80 – Fax : + 33 (1) 45 51 03 06 – Site Internet : www.brazzaville-adiac.com – E.mail : redaction@brazzaville-adiac.com

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Des sapeurs aux hussards |
lilipokefan |
les maternelles menacées ! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | gojob59
| News101
| les sportifs de creissan